Chirurgie des Paupières ou Blépharoplastie

Chirurgie des paupières2018-03-19T17:00:48+00:00

Chirurgie des Paupières ou Blépharoplastie

paupieres2

Définition et objectifs de la blépharoplastie

La blépharoplasties ou chirurgie des paupières peut concerner les deux paupières supérieures ou inférieures, ou les quatre paupières à la fois. Une blépharoplastie corrige les signes de vieillissement des paupières et de redonne une apparence plus reposée et détendue.

  • Paupières supérieures tombantes avec un repli cutané.
  • Paupières inférieures affaissées avec petites rides horizontales.
  • Hernies de graisse, responsables de poches sous les yeux.

Principes

L’intervention corrige ces défauts sans altérer la fonction des paupières.

D’autres altérations sont parfois présentes, mais leur traitement n’est possible qu’avec des techniques différentes nécessitant des procédés chirurgicaux ou non.

Avant l’intervention

Un examen ophtalmologique sera demandé en complément de l’examen médical. Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention. Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

Type d’anesthésie

Trois procédés sont envisageables : Anesthésie locale pure. Anesthésie locale approfondie par des tranquillisants. Anesthésie générale classique, durant laquelle vous dormez complètement.

L’intervention

Chaque chirurgien adopte une technique qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats. Toutefois, on peut retenir des principes de base communs.

Incisions cutanées

Paupières supérieures: elles sont dissimulées dans le sillon situé à mi-hauteur de la paupière. Paupières inférieures: elles sont placées 1 à 2 mm sous les cils, et peuvent se prolonger un peu en dehors. Remarque: Pour les paupières inférieures, en cas de « poches » isolées (sans excès de peau à enlever), on pourra réaliser une blépharoplastie par voie trans-conjonctivale, c’est à dire utilisant des incisions placées à l’intérieur des paupières et ne laissant donc aucune cicatrice visible sur la peau.

Résections

A partir de ces incisions, les hernies graisseuses sont retirées et l’excédent de muscle et de peau relâchés est supprimé.

Sutures

Elles sont réalisées avec des fils très fins non résorbables. L’intervention dure entre 45 minutes et deux heures.

Il n’y a pas de douleurs mais un inconfort avec une sensation de tension des paupières, une légère irritation des yeux. Les suites opératoires sont marquées par l’apparition d’un œdème (gonflement) et d’ecchymoses (bleus) dont l’importance et la durée sont variables d’une personne à l’autre. Parfois dans les premiers jours il peut être difficile de fermer totalement les paupières ou un léger décollement de l’angle externe de l’œil qui ne s’applique plus parfaitement sur le globe. Les fils sont retirés entre le 4ème et le 6ème jour après l’intervention. Les cicatrices peuvent rester un peu rosées durant les premières semaines.

Elles peuvent survenir du fait de réactions tissulaires inattendues ou de phénomènes cicatriciels inhabituels. On peut obtenir un œil un peu trop creux (rebord osseux de l’orbite visible) ou observer une légère rétraction vers le bas des paupières inférieures, ou encore déceler une asymétrie ou des cicatrices un peu trop « blanches ». Ces imperfections peuvent être corrigées, le cas échéant, par une petite « retouche » qui se fera la plupart du temps sous simple anesthésie locale, à partie du 6ème mois après l’intervention initiale.

En cas d’anesthésie assistée, le médecin anesthésiste informera lui-même le patient des risques anesthésiques.

  • Hématomes : ils peuvent être évacués s’ils sont trop importants.
  • Infection : exceptionnelle.
  • Anomalies de cicatrisation. Kystes épidermiques : ils peuvent apparaître le long des cicatrices ; s’éliminent souvent spontanément.
  • Lésions de la surface oculaire :, elles sont habituellement sans gravité et, régressent rapidement et sans séquelles.
  • Chémosis (œdème de la conjonctive qui prend un aspect gélatineux) : assez rare après une blépharoplastie simple, sa disparition peut prendre une à trois semaines.
  • Troubles de la sécrétion des larmes : larmoiement persistant ou un syndrome d’œil sec Ptosis (difficulté à ouvrir complètement la paupière supérieure).
  • Lagophtalmie (impossibilité de fermer complètement la paupière supérieure).
  • Ectropion (rétraction vers le bas de la paupière inférieure).
  • Enfin, des cas tout à fait exceptionnels de diplopie (vision double), de glaucome (hypertension oculaire) et même de cécité après blépharoplasties, ont été rapportés dans la littérature scientifique internationale.

Le résultat

Un délai de 3 à 6 mois est nécessaire pour apprécier le résultat. C’est le temps nécessaire pour que les tissus aient retrouvé toute leur souplesse et que les cicatrices se soient estompées au mieux. Les résultats d’une blépharoplastie sont en règle générale parmi les plus durables de la chirurgie esthétique.