Correction des malformations du sein

Chirurgie des anomalies du sein2018-03-19T17:00:48+00:00

Chirurgie des malformations du sein

Les seins Tubéreux

tubereux

Ils sont caractérisés par un défaut de développement de la partie basse du sein et une aréole distendue.

La forme et le volume des seins sont souvent perturbés et asymétriques.

 

Il s’agit d’une anesthésie générale. Une hospitalisation d’un à deux jours est habituellement suffisante. En fonction du chirurgien et de l’importance de la ptose, l’intervention peut durer d’une heure trente minutes à deux heures.

Le port d’un soutien-gorge de sport est à prévoir pendant un mois. Les suites opératoires sont peu douloureuses, et bien calmées avec des antidouleurs simples. Un gonflement (œdème) et des ecchymoses (bleus) des seins, ainsi qu’une gêne à l’élévation des bras sont normales. Le premier pansement est retiré avant la sortie et remplacé par un pansement plus léger. Les fils de suture, sont résorbables, seuls les nœuds aux extrémités sont enlevé 15 jours après.

Il s’agit essentiellement des cicatrices: elles prennent un aspect rosé et gonflé au cours des deuxième et troisième mois post-opératoires, puis elles s’estompent progressivement. Elles peuvent parfois demeurer élargies, blanches ou au contraire brunes. Parfois, il peut persister une asymétrie des seins, qu’il s’agisse du volume, de la hauteur, de la taille ou de l’orientation des aréoles. La récidive de la ptose est toujours possible. Une correction chirurgicale secondaire peut être faite, mais il convient d’attendre au moins un an.

Il faut distinguer les complications liées à l’anesthésie de celles liées au geste chirurgical. Lors de la consultation préopératoire, le médecin anesthésiste informera des risques anesthésiques. Les complications chirurgicales sont peu fréquentes mais possibles :

  • Le médecin anesthésiste vous informera des risques anesthésiques.
  • Un hématome peut nécessiter un geste d’évacuation.
  • La survenue d’une infection nécessite un traitement antibiotique et parfois un drainage chirurgical.
  • Une nécrose de la peau, peut être responsable d’un retard de cicatrisation.
  • Des altérations de la sensibilité mamelonnaire, peuvent être observées, mais elles sont le plus souvent transitoires.
  • L’évolution des cicatrices peut être défavorable avec la survenue de cicatrices hypertrophiques, voire chéloïdes qui compromettent le résultat esthétique et requièrent des traitements locaux spécifiques souvent longs.

Cette intervention, donne un résultat souvent satisfaisant, même si la rançon cicatricielle reste le principal inconvénient.

Le mamelon ombiliqué

ombilique

Cela correspond à une inversion plus ou moins permanente du mamelon dans l’aréole. Cette anomalie est due à un raccourcissement des canaux galactophores. Elles peut être la source d’épisodes inflammatoires et pose un problème esthétique. Le traitement repose, la plupart du temps, sur une résection des canaux galactophores par une petite incision à la base du mamelon. Elle se fait sous anesthésie locale et dure environ une quinzaine de minute. L’intervention est prise en charge par l’assurance maladie avec un dépassement d’honoraire de 400 euros.