Chirurgie Esthétique du Ventre

Plastie Abdominale2018-03-19T17:00:47+00:00

La plastie abdominale chirurgie esthétique du ventre

Définition et objectifs de la plastie abdominale

Chaque fois qu’il existe des lésions importantes de la peau, avec une distension, des vergetures, voire des cicatrices, la lipoaspiration isolée est insuffisante et il faut recourir à une plastie abdominale.
L’objectif de cette intervention est d’enlever la peau la plus abîmée et de retendre la peau saine périphérique. On y associe le plus souvent dans le même temps le traitement des surcharges graisseuses localisées par lipoaspiration et le traitement de la distension des muscles abdominaux.

Principes

abominoplasty1

L’abdominoplastie consiste en l’ablation d’un fuseau de peau, situé entre l’ombilic et le pubis, selon un dessin préétabli. La peau sus-jacente, sera drapée vers le bas comme un store. L’ombilic est conservé et replacé en position normale. La cicatrice est située au dessus du pubis et déborde dans les plis de l’aine. Sa longueur est prévisible avant l’intervention, elle correspond approximativement au pli abdominal décelable en position assise.

Avant l’intervention

Une visite avec l’anesthésiste est prévue, il prescrira un bilan préopératoire. Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

L’abdominoplastie se déroule le plus souvent sous anesthésie générale. La durée d’hospitalisation varie de 2 à 5 jours en fonction de l’importance de l’intervention.

L’intervention

Conformément au dessin pré-établi en position debout, le chirurgien incise dans la partie basse au dessus du pubis et la cicatrice sera d’autant plus grande que la quantité de tissu à retirer est importante. La graisse en excès est extraite par lipoaspiration et les muscles distendus sont remis en tension. La peau excédentaire est enlevée et la peau restante est étirée vers le bas. En fin d’intervention, un pansement modelant est confectionné. Sa durée varie entre 90 minutes et 3 heures.

Des pansements sont prescrits pendant une quinzaine de jour. Le port d’une gaine de soutien est conseillé pendant 4 semaines, jour et nuit. Un arrêt de travail minimum de deux semaines est à prévoir. La cicatrice, fine au début, s’élargie, augmente de volume et prends une couleur rouge pendant les 2 à 3 premiers mois, puis, la plupart du temps, elle s’estompe progressivement. Elle ne devra pas être exposée au soleil avant 1 an. La pratique d’une activité sportive est possible à partir du deuxième mois.

La cicatrice est parfois trop visible, adhérente, voire asymétrique ou ascensionnée. Elle peut, devenir élargie, épaisse, voire chéloïde. L’ombilic peut perdre un peu de son naturel à cause de la cicatrice ou bien de sa forme. Une ascension des poils pubiens peut être observée. Ces imperfections de résultat sont en règle générale accessibles à une retouche chirurgicale sous anesthésie locale.

Le médecin anesthésiste informera le patient des risques anesthésiques. Parmi les complications envisageables, il faut citer :

  • La survenue d’un hématome , peut justifier une ré intervention afin d’éviter une altération du résultat esthétique.
  • La survenue d’une infection en fait peu fréquente, nécessitera un drainage chirurgical et un traitement antibiotique.
  • Les accidents thrombœmboliques (phlébite, embolie pulmonaire) bien que assez rares sont redoutables. Des mesures préventives rigoureuses doivent en minimiser l’incidence (bas de contension, traitement anticoagulant et lever précoce).
  • La survenue d’un épanchement lié à un écoulement de lymphe quelques jours après l’opération doit parfois être ponctionné, et il s’assèche en général sans séquelle particulière.
  • Une nécrose cutanée est parfois observée, en règle limitée et localisée.
  • Les altérations de la sensibilité de la paroi, notamment dans la région sous ombilicale sont fréquentes la sensibilité normale réapparaît parfois dans un délai de 3 à 12 mois.
  • On peut parfois observer des retards de cicatrisation qui allongent les suites opératoires.

La chirurgie plastique et esthétique de la paroi abdominale a fait des progrès déterminants qui permettent aujourd’hui, dans un bon nombre de cas, de proposer une technique et une stratégie adaptées et de résoudre les principaux problèmes esthétiques posés par l’abdomen.

Le résultat

abominoplasty2

Il est jugé six mois-un an après l’intervention. Si la cicatrice, s’estompe bien en elle reste visible. Les plasties abdominales apportent en règle générale à la patiente une amélioration très nette en ce qui concerne le confort et un mieux-être psychologique.

Il s’agit cependant d’une chirurgie importante et délicate, pour laquelle la qualité de l’indication et la rigueur du geste opératoire ne mettent pas à l’abri d’imperfections voire de complications.